Les Troubadours des Plaines

Site officiel des Troubadours des Plaines
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Remèdes d'hiver. Brevetés. Sans thé vert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aklatan
Capitaine des Plaines
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 105
Localisation : Collines de Sous-Voûte-Chêne, la maison à côté de la cascade, où un gnome taille parfois des pierres.

MessageSujet: Remèdes d'hiver. Brevetés. Sans thé vert.   Jeu 4 Déc - 20:53

Vous êtes arrivé au chapitre "les remèdes du grand-père" de la bibliothèque. Ne vous dites pas que vous ne pouvez tomber plus bas. Même si l'auteur est Aklatan, notons-le. Ne tentez pas de vous enfuir, tout sortie est impossible pour le moment. Veuillez attacher votre ceinture, inutile vous l'avez déjà, elle est invisible et vous torture l'estomac rien qu'à la vue de l'article. Mise en situation terminée, passons au programme.

Bonsoir bonsoir, aujourd'hui les remèdes du grand-père présentent quelques tuyaux (pas de poële mais bien deux balles (à) --> c'est pas le "ha" du rire mais celui qui ne figure pas pour le passage du jeu de mots hilarant -je vous avais bien dit que vous auriez mal au ventre, c'est pliant-) pour échapper à la fourberie de l'hiver, qui négocie avec l'automne ces temps-ci pour s'installer, car avec le réchauffement et les vêtements chauds, y a plus moyen de donner une bonne grippe naturelle aux gens, elle a bien tort...alors ce temps si dégueulasse ne resemble ni à la fraîcheur tendre et catégorique d'un hiver continental, de celui qui fait briller l'herbe de gel pailleté, ou bien les plaines d'une crème crissante, mais bien à un automne-hiver urbain 2008 qui mêle pluie polluée matinale à air chaud venteux qui véhicule toutes les saloperies possibles, aidé par une bonne dose de Co2 ! mfffffffffffh (inspîration)... que j'aime cet air hésitant entre froid et repos qui flétrit les bronches et sèche la chair (d'autant que dans une salle de classe isolée, c'est un peu le goulag, plein d'effluves se transferrent, c'est la grosse DEEEEEEECH !!!) Mais heureusement, grand-père a la solution !!!

Comme santé rime avec mélodie ( et mélodie avec maladie, comme musique avec basile tétanique, c'est gai tout ca, chers amis), voici les petits coups de pouce à même de remédier aux envahisseurs micro-organiques (pas comme dans "Assauts des souliers, la guerre des mille-pattes", attention !):

Vous avez le nez rouge qui coule (il roucoule quoi... tiens je l'ai déjà faite dans un autre post. Merde.), et vous êtes dans un endroit clot... il vaut mieux sinon votre whistle va attraper froid ces temps-ci. Attrapez la donc, et jouer une petite mélodie bondissante, histoire de solliciter les muscles de votre gorge... ouais du genre, la suite des montagnes... non ? la flûte enchantée ou la petite musique de nuit, pour les fanatiques sinon. En bon parcoureur des rues par cette météo, vous devrez aller faire un tour au lavabo, ou je sais pas, peut-être dans votre futal, parceque ca débouche mais si c'est pas encombré.
Breveté.

Vous rentrez d'une journée de cours difficile. Pas de bol, il y avait un vent à décorner les morshleggs, et il vous est assez désagréable d'essayer d'écrire votre devoir sans plus sentir vos mains, ou plutôt : "en cherchant le bras de mon copain dans la bouillabaise juste entamée". Pas de panique, je vous vois venir : mais comment faire, grand-père ? Je ne peux pas être actif sans sentir mes doigts ! J'aurais grand besoin de votre aide, ohlala, parbleu. Une simple darbuka ou djembe fera l'affaire, munissez-vous en et maintenez donc un tempo d'environ 156 en triolets pendant 5mn. Si vous perdez l'usage de vos mains par la suite, c'est que ça a merdé.
Breveté (surtout la merdée, mais en général ça marche*)

Vous vous sentez faible en cette période laborieuse, ce qui est d'autant plus injuste car ces saloperies qui ne cessent de vous assaillir ne vous sont même pas dûes, elles ne dépendent que du transport des autres qui l'ont chopé pour vous. C'est prouvé, un troubadour n'attrape jamais de maladie par soi-même. Haha. Heureusement, grand-père a la solution qui ne tue pas !Faites comme tous ces pauvres abrutis qui veulent jouer du pierre & roule sur le seul instrument qu'ils trouvent "que ça fait classe quand tu sais jouer rapidement et que c'est stylée cette mode à la con". Comme cela marche aussi bien avec une sèche, essayer d'inventer une chanson, n'importe quoi tant que c'est le minimum (= trois notes pourries et un chant immonde et mal cadré). Tadaaam ! magie de phénomène inexpliqué : vous sombrez dans l'alcool. Pas la drogue inhalée, ca empire la chose. Mais attention : vous sombrez dans l'alcool d'Aklatan, fait maison, avec patience et piquent**. Vous revivrez votre naissance dans l'instant, et ce même jusqu'aux cris, tant vos organes seront nettoyés d'un coup. Par contre ce n'est pas parceque vous êtes nouveau-né qu'il faut négliger une autonome précipitation aux toilettes. Ni une bonne dose de oust.
Breveté.

Ainsi donc, grâce aux tuyaux de grand-père, bonne santé rime avec bonne idée ! Maintenant allez vous coucher les enfants, et n'oubliez pas de demander à vos parents de voter oui à la nouvelle taxe sur la mise en bouteille de l' Aklatannerie, car c'est le nectar qui vous réussit !

* Un meuble pas trop creux fera l'affaire, si manque d'instrument.
**Non, c'est une exeption. Pour obtenir un tel breuvage, il faut donner le mot de passe : "Cuvée pissée d'épicéa, épice, piment et paprika, fais-moi donc un grog sec maison, fais-le piquer dans un flacon !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Remèdes d'hiver. Brevetés. Sans thé vert.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» qu'est-ce qui est vert, qui monte et qui descend ? ? oskar shell
» Le palais Sans-souci en Danger
» Besoin d'aide pour une armée de rhun
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Troubadours des Plaines ::    Le Village :: Le Foyer (hors rôle)-
Sauter vers: