Les Troubadours des Plaines

Site officiel des Troubadours des Plaines
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire biscornue - Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aklatan
Capitaine des Plaines
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 104
Localisation : Collines de Sous-Voûte-Chêne, la maison à côté de la cascade, où un gnome taille parfois des pierres.

MessageSujet: Histoire biscornue - Partie 2   Mer 21 Juil - 19:17

Alors qu’ils avaient goûté à pas mal de pommes qui poussaient luxurieusement sur un l’arbre généreux – même des noires, des jaunes, des vertes et des pas mûres, des trop molles et des trop dures, des sèches et des pourries, pomme de reinette et pomme d’api – le nouveau compagnon s’adosse au tronc et déballe un petit sachet d’étoffe contenant un jeu de cartes.
« C’est quoi le village là-bas ? » demande-t-il en indiquant de la tête la silhouette des quelques maisons se dressant sur le vaste horizon, derrière les bois.
« Il me semble bien que c’est Claquos-au-Comté. J’avais participé à la course de crapauds des tourbières l’année dernière.
- Sans blague, moi aussi. » Déçu en voyant fondre aussitôt l’occasion de se vanter, Aklatan poursuit :
« C’est moi qui avais gagné ; j’espère que tu me soutiens !
- J’en sais rien, un abruti sur un dragon avait manqué de m’écraser et j’ai finis au fond d’un gouffre boisé dont je ne suis ressorti qu’au bout de quatre jours.
- … Oui, c’est Claquos-au-Comté.
- A quoi tu vois ça ?
- Au nain qui monte la garde à quelques foulées de l’entrée, tu le vois, derrière la forêt sur le chemin caché ? »
Son compagnon se met à battre les cartes, et ajoute :
« Je pourrais le deviner… »
Le Troubadour, donnant grande valeur à chaque raillerie qu’il est possible de lancer, croise les mains derrière sa tête pour s’appuyer contre l’arbre, et rétorque :
« C’est vrai qu’on a rien de mieux à faire aujourd’hui, on va deviner si ce nain est vraiment en train de se gratter l’organe, assis sous son panonceau.
- Non, j’ai mieux : deviner l’avenir.
- Quand ça ?
- Tout de suite.
- Quel intérêt à deviner ce qui va se passer tout de suite ?
- Non je te dis que je vais essayer de deviner tout de suite ce qu’il se passer dans l’avenir.
- …
- Tu comprends ?
- Mais pourquoi essayer de deviner ce ui va se passer dans l’avenir tout de suite, puisqu’on va le savoir dans une diose, par exemple là je sais que je vais finir ma phrase… maintenant.
- Pour la même raison que l’on devine l’avenir même s’il arrivera de lui-même un jour.
- J’ai compris.
- Tant mieux, moi ça m’échappe encore parfois… »

Aklatan le regarde manipuler les nombreuses cartes avec un peu moins d’intérêt que si c’était avec fascination, en fait : il en est presque fasciné, mais pas vraiment. Cela lui rappelle alors une boule de cristal qu’il avait aperçu en faisant un tour à Contridiconphanya, il y a de cela quelques temps, peut-être cela va-t-il être pareil, puisqu’il y a des images sur les cartes, mais il les voit mal se parer de brumes mouvantes et nébuleuses comme le fait si bien le cristal pour te donner le frisson qui va avec.
« Procédons au rituel, à présent. » lance son compagnon.
-« D’accord.
- C’est fait.
- Ah ouais, d’accord, j’ai pas compris.
- Je vois un voyage.
- Ben c’est super. Je préfère le vivre, mais le voir, c’est bien aussi.
- Il s’agit d’une région étrange, merveilleuse…
- Hinhin, ça me rappelle Contridiconphanya.
- Voilà, c’est ça. L’avenir dit que tu devras retourner à Contridiconphanya.
- Hahaha, c’est insensé, la vie, hein ? Une vraie comédie !
- Ouais, mais… sans déconner, quoi.
- Comment ça, sans déconner ?
- Il est dit que tu retourneras là-bas.
- Mais… t’en es sûr ?
- Je pense que c’est plutôt clair. » Il indique du doigt l’organisation des cartes. Il y en a beaucoup, c’est sûr, pour pouvoir construire chaque lettre et écrire le nom de « Contridiconphanya ».
« C’est vrai que ça paraissait flou au début, mais on a su comprendre le message des cartes. »
Aklatan n’en revient pas. C’est fou ce qu’il y a comme cartes.
« Dis-moi, il a combien de cartes, ton jeu ?
- Deux cent soixante-sept, mais j’ai du compléter avec des cartes de poker, il fallait bien s’adapter au message de l’avenir ! » En effet les huit dernières lettres sont formées de cartes à cœurs, carrés et autres formes colorées de noir et de rouge.
« C’est pas possible ! Je veux bien récupérer un bout d’ongle de gnome dans le château d’un duc une nuit de Naelgolomün, mais pas retourner dans cette contrée débordante de dangers sans noms ! J’y crois pas, c’est bon, je quitte sans doubler !
- Je vois pas où est le problème, en plus d’habitude, ces cartes portent chance.
- Le problème c’est… C’est une longue histoire.
- Attends, on va regarder la première carte du lot, c’est souvent la plus significative, elle dira peut-être autre-chose… Tiens c’est toi qui va la vérifier. » Il ramasse la carte à la base du premier « C » du nom écrit dans l’herbe, et la donne à Aklatan, qui la contemple nerveusement.
« Tu vois quoi ?
- C’est dur à expliquer. » La carte est à l’effigie d’un lutin se roulant par terre en s’étreignant le ventre, livré à des éclats de rires incontrôlables, tandis qu’il est inscrit en grandes lettres au bas de la carte « Contridiconphanya ».
« Tu les as trouvé où, tes cartes pourries ?
- à Foilëfifre.
- Merde alors.
- Ouais, sur ce coup-là, on peut difficilement être plus clair. Puisque je t’ai choisi comme sujet de réflexion pour ce tirage. » dit-il en examinant la carte.
« Mais tu te rends pas compte de la gravité de la situation ! »
A cet instant une pomme se détache de sa branche pour tomber sur la tête de son compagnon, qui laisse échapper un bref gémissement. Par réflexe, Aklatan se voit pris d’un rire goguenard, qui lui vaut de recevoir à sont tour une grosse pomme, puis deux, et un éboulement de fruits pour l’ensevelir douloureusement. Bien fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire biscornue - Partie 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» Inscriptions partie 63 - Kaamelott
» Histoire d'Haiti et de sa Diaspora
» "Ce que l'homme retiendra de moi, si il retient quelque chose, ce ne sera qu'une infime partie de la vérité." ||DANSEUSE||
» Je veux faire partie de l'histoire .... (Libre à ceux qui veulent débattre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Troubadours des Plaines ::    Le Village :: La Place Villageoise (rôle)-
Sauter vers: