Les Troubadours des Plaines

Site officiel des Troubadours des Plaines
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un matin de Kaereldril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aklatan
Capitaine des Plaines
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 104
Localisation : Collines de Sous-Voûte-Chêne, la maison à côté de la cascade, où un gnome taille parfois des pierres.

MessageSujet: Un matin de Kaereldril   Dim 29 Avr - 10:30

Mes chers compagnons, je veux recueillir
Vos lettres un dimanche matin.
Tout juste après l’aube, quand chante la chouette
Les derniers murmures de la nuit fraîche encore.
J’irais les trouver au creux de la boîte,
Pour les rapporter entre mes bras trépidants
Au bercement du vent matinal qui courbe leurs plis.
Et dans la petite maison toutes voiles ouvertes,
Sans âme qui meuve, que la lumière et l’air du printemps,
Je monterais l’étroit escalier en colimaçon
Jusqu’au pallier de ma chambre,
Pour les déposer sur la table de bois
Tout contre la fenêtre, toile grande aperte.
Je m’en reviendrais après un instant,
Une pomme en main,
Dont le rouge chatoyant
Ferait étincelle au regard des arbres bruissant au vent
Et s’agitant de tout l’éclat vernis de leur verdure nouvelle :
L’herbe d’une colline dans un buisson de basilic ;
Et là-haut, là-bas, partout, le ciel, d’un bleu que l’on respire
Pour se guérir de tout, adouci d’une poudre si finement zébrée…
Alors, laissant mes cheveux chatouiller mon visage
En s’ébattant de la visite de ce souffle que parsème la prairie,
Je lirais vos tracés, chaque phrase, chaque virgule et chaque image,
Je rirais de vos humeurs, de vos tons, de vos idées,
Je goûterais votre voix, et je craindrais vos masques,
J’admirerais vos tours, et jouerais avec vous…
Je me demanderais
Où ira la charrette qui nul n’a aperçue,
Qui osera marcher jusqu’au château des bois,
Comment tromper les ogres
Dont de nos stratagèmes nous ont mis en demeure,
Qui marchande, qui sauve, qui badine et qui raille
Soit dans notre équipage, ou bien tout un village ?
Alors je signerais à mon tour
De cette main complice, et d’énigme en extase,
Et dès lors les oiseaux pourront sonner midi.
J’irais en chemin, à travers les bois
Pour vous apporter ma part de courrier,
Ainsi que l’histoire se pourrait écrire.
Et m’en retournant, je voudrais attendre,
Et laisser rêver, jusqu’au lendemain.
Rien que pour recueillir
Vos lettres un dimanche matin,
Et que l’heure du jour devienne Kaereldril.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un matin de Kaereldril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» Matin de printemps...
» Fatal Bazooka - Ce matin va etre une pure soirée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Troubadours des Plaines ::    Le Village :: La Grande Salle (rôle)-
Sauter vers: