Les Troubadours des Plaines

Site officiel des Troubadours des Plaines
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La digestion du chapon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aklatan
Capitaine des Plaines
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 104
Localisation : Collines de Sous-Voûte-Chêne, la maison à côté de la cascade, où un gnome taille parfois des pierres.

MessageSujet: La digestion du chapon   Mar 21 Déc - 10:08

« Eh, la famille, regardez ce que j’ai trouvé ! » s’écria-t-il après avoir fermé la porte de la maison, et en essuyant la neige qui couvrait ses pieds sur le paillasson.
« Eh ben, elle est belle, celle-là ! » gratifia la mère en se levant de son fauteuil.
« Woh ! Elle est énorme ! » s’exclama l’un des enfants, accourant.
« C’est un mâle ou une femelle ? » demanda un autre de même, en observant, béat, le chapon mort que son père tenait par le cou.
Ce dernier s’engagea vers la cuisinière avec entrain en enjoignant les autres :
« Wyndçinne, tu vas m’aider à plumer cette bête ! Andol et Brewën, rallumez un peu le feu… Et allez donc voir si vous pouvez trouver des marrons au marché ! »
Tous se mettant à la tâche pour le festin de Naelgolomün, les enfants se précipitèrent au dehors, tandis que leurs parents aiguisaient les couteaux et plumaient l’oiseau allongé sur la table.

Le chapon nu, débarrassé de ses plumes, s’apprêtait à être vidé, lorsqu’une voix criarde et suppliante se mit gémir subitement :
« Je ne veux pas être plumé ! Otez vos pattes poilues de mon plumage ! »
Les parents avaient un chapon bavard et décapité sur les bras. La belle affaire… Tant pis, cela prouvait qu’il était frais ! Il fallait tout de même lui ôter ces vilaines cordes vocales au plus vite, ou même les marrons seraient tentés de fuir son plateau une fois servis.

La nuit était tombée et la neige, de plus belle. Les bougies furent allumées sur la table, et cela faisait sept deocotodiex que le chapon rôtissait en silence sur la broche. Lorsqu’il fût servi au milieu de légumes parfumés et de marrons fumants, chacun se pencha avec avidité au-dessus du plat, prêt à s’en délecter. Le père brandit un couteau de cuisine, mais fût interrompu dans l’allégresse de son élan :
« Je ne veux pas être rôti ou décroupionné ! Sortez-moi de là ! »
Aucun des parents ne sut s’il était nécessaire d’abattre l’animal une deuxième, et aucun enfants ne sut dire s’il s’agissait d’un mâle ou d’une femelle. De toute façon, la neige endormait paisiblement le village sous sa parure blanche, et le dîner était servi !

Ainsi ils fêtèrent Naelgolomün en savourant le festin avec force viande et vin doux ; et lorsqu’ils eurent terminé le repas généreux, une voix plaintive vint les interpeller depuis le fond de leurs estomacs :
« Ca va trop loin ! Je ne veux pas être mangé ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La digestion du chapon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenade de digestion. (Pv Samia)
» En digestion
» Livre sur les plantes médicinales
» Kaamelott

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Troubadours des Plaines ::    Le Village :: La Grande Salle (rôle)-
Sauter vers: