Les Troubadours des Plaines

Site officiel des Troubadours des Plaines
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le diapason de l'épine égarée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aklatan
Capitaine des Plaines
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 105
Localisation : Collines de Sous-Voûte-Chêne, la maison à côté de la cascade, où un gnome taille parfois des pierres.

MessageSujet: Le diapason de l'épine égarée !   Jeu 9 Déc - 21:24

Je veux voir des lettres
Et ne voir paraître
Qu’encore des lettres,
Dessous ma fenêtre,
Je veux voir des lettres,
Dans ces bois champêtres,
Encore des lettres !

Laissez glisser votre plume habile
Sur le crin grossier d'un papier épais,
Prenez loisir à signer votre style
Ou en délicat, couler le cachet,
Je veux voir des lettres dans l’enveloppe,
Je veux voir des lettres qui loin galopent
De vallée en val, cheval en coursier,
S’envolant des lieues, sans voler le temps,
Jusques à ma porte, où là je l’attends,
Afin qu’il m’apporte un ample courrier !

« Qu’avez-vous ci donc,
Sont-ce là des lettres ?
Mais cela, pardon,
A tout l’air d’en être !
Voyez-vous, mon cher,
Je veux voir des lettres !
Mais par quel mystère,
J’ignore où les mettre !
Comprenez-moi car
Je veux voir des lettres,
Au fond des tiroirs
Et sous mon plumard !
Malgré ce bazar,
Il n’est pas trop tard !
Puisque vous voilà, entendons-nous bien,
Pour nous satisfaire, il s’agit d’un rien :
Vous farfouillerez dans votre sacoche,
Et ces lettres-là iront dans ma poche !
Je verrais des lettres sous mon plancher,
J’en verrais encore dans mes chaudrons,
Je verrais des lettres même au grenier,
Et d’autres peut-être au creux du plafond !
Et bien davantage, dirais merci,
Car votre avantage fait mon profit :
Ces lettres qui vident
Votre condition
Feront d’un avide
La satisfaction !
Je veux voir des lettres,
Vous serez d’accord,
Rien qu’à m’en promettre,
J’en voudrais encore ! »

Quand vous aurez pris ce précieux écrit
Sous votre pourpoint, ainsi qu’un chemin
Hors de la clairière que dressent les hêtres,
Vous verrez un tronc où s’ouvre une entrée.
Hasardez-vous donc près du seuil dallé,
Déposer alors la secrète lettre.
Pour laisser trouver votre parchemin,
Que n’hésite point votre main benoîte
A glisser, au bord du jardin fleuri,
La lettre qui dormira dans la boîte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le diapason de l'épine égarée !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grands garçons musclés et bronzés
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» Une épine dans le pied [ Asmodé Barenthon, Balthazar Bel ]
» Vestiaire des garçons
» On joue à chat ? - Aubépine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Troubadours des Plaines ::    Le Village :: La Grande Salle (rôle)-
Sauter vers: