Les Troubadours des Plaines

Site officiel des Troubadours des Plaines
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Drouenne ruminant qui contemplait un andrillien dévot qui contemplait un sac de patates : définition d’un héros - Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aklatan
Capitaine des Plaines
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 104
Localisation : Collines de Sous-Voûte-Chêne, la maison à côté de la cascade, où un gnome taille parfois des pierres.

MessageSujet: Le Drouenne ruminant qui contemplait un andrillien dévot qui contemplait un sac de patates : définition d’un héros - Partie 3   Sam 9 Oct - 8:09

En s’aventurant près du présentoir de charcuterie, elle demanda gracieusement à celui qui surplombait l’alignement de tripes, de viscères, de côtes sanglantes :
« Bien le bonjour, messire !
- Bonjour.
- Alors, qu’avez-vous à proposer aujourd’hui ?
- J’ai du frère et du boucher » indiqua Sollilance sur un ton toujours aussi grave et monotone.
Après le modeste commerce qu’il avait commencé d’entreprendre, Sollilance n’avait pas tardé à rouler bouler dans la patine des ennuis, qui ne méritent pas grand éclaircissement – ce qui ne signifie ni un épisode sanglant, ni que vous avez toujours de la merde dans les yeux – mais continuait de ruminer des principes novateurs, qu’il semblait avaler avec peu d’aisance, même si nul bouleversement ne pouvait chambouler celui qu’avait fait jaillir des entrailles la mauvaise passe de son frère…
« C’est mal, c’est mal, c’est mal… » sermonnait-il à lui-même avec un nouveau brin d’ébahissement anxieux dans sa voix. Sur le chemin jusqu’à sa maison jumelée près des bois, il longea les dernières maisons du bourg, et s’arrêta finalement à la dernière maison simple. Sur le paillasson, il contemplait un andrillien qui contemplait un sac de patates, agenouillé sur ses courtes pattes, caressant l’objet béni.

Au marché, un nouveau commerçant avait s’était installé, impassible, dans la rue, à gauche de la tour-en-coin du guérisseur Chinpaderlu, juste à côté du vendeur de gousses d’ail, de bols cassés, de caleçons, et autres objets inutiles.
Le vieux Creulliig s’avança jusqu’au présentoir où s’étalaient inlassablement les entrailles, et questionna celui qui les surplombait :
« Dites-donc, vous seriez pas le type qui vendait des charpies humaines et drouennes à même l’étalage ?
- J’ai de l’andrillien dévot et du boucher. »

Inutile de dire que Sollilance eût droit à d’autres histoires bien désagréables, il en vînt à se cogner durement la tempe comme un illuminé, en rabâchant ses paroles insalubres, dépravées et paniquées :
« C’est mal, c’est mal, c’est mal, c’est mal, c’est mal… »

Avec tout ce qu’il restait à Sollilance - et de Sollilance, si l’on peut dire – le pauvre Drouenne fût réduit à vendre des patates au marché. Ils les coupaient en tranches avec grand soin, mais seulement une partie.
Sa maison jumelée avait été sauvagement envahie par ses voisins de murs, ainsi sa petite habitation demeurait saccagée par les lutins maussades, les frelons branchoins, et même des grands méchants écureuils, qu’ils occupaient toujours.
Dorénavant vous savez ce qu’est un héros, ce qui est très important puisqu’il s’agit sûrement du plus grand échec de cette histoire.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Drouenne ruminant qui contemplait un andrillien dévot qui contemplait un sac de patates : définition d’un héros - Partie 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Accronymes...
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Votre matériel
» Surtout ne pas tomber !
» Enfin, 68, la définition à laquelle j'adhère totalement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Troubadours des Plaines ::    Le Village :: La Place Villageoise (rôle)-
Sauter vers: