Les Troubadours des Plaines

Site officiel des Troubadours des Plaines
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la pêche aux gouleugouleugoules...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aklatan
Capitaine des Plaines
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 105
Localisation : Collines de Sous-Voûte-Chêne, la maison à côté de la cascade, où un gnome taille parfois des pierres.

MessageSujet: A la pêche aux gouleugouleugoules...   Sam 28 Aoû - 17:09

C'est une belle journée... pour faire n'importe quoi.

Comme il est de l'ordre de faire n'importe quoi assez souvent pour Aklatan, il est évident qu'en ce cas précis il ferait exactement le contraire, ou presque. Quoi qu'il en soit, il pêche. Assis dans une barque, flottant à la surface de l'étang dans un clapotis silencieux. Il observe les feuillages des arbres touffus s'agiter doucement à chaque brise, les écureuils courir en glissade le long des troncs pour s'élancer sur l'herbe, se dresser observer les alentours d'un air pantois, puis courir jusqu'au tronc suivant pour y grimper, le soleil descendre lentement à l'horizon. Il pêche. Comme une potiche inerte au fond sac de lin.

Avoir bonne conscience, faire dans les règles de l'art; ce sont là de bien jolis principes... Mais quatre deoctodiex sans prise, il faut le faire. Le malheureux hameçon devait agoniser, obligé de barboter toute la journée dans cette eau stagnante en enfournant des morceaux de vers de et de pain qui rancissent sous son croc. Le Troubadour ôte de sa poche un petit objet brun tout bouffi tout moche, dans lequel il souffle. Sans même s'étonner du son de pipeau délabré qui carillonne alors dans toute la clairière, il expire quelques instants dans l'étrange appeau - qu'il avait trouvé au même endroit l'année dernière en compagnie de Sermias - et attend, la canne toujours immobile.

Lorsqu'il ressent une légère secousse dans le poignet, son corps semble parcouru d'un foudroiement salvateur qui le fait sauter sur ses pieds, et tirer hardiment sur sa canne à pêche. Fort heureusement, la proie n'est pas tenace. Malheureusement, la proie n'est pas un poisson. Est-ce seulement un animal ?

Le Troubadour - est-ce seulement un pêcheur ? - laisse traîner son regard sur le visage velu, aux yeux globuleux et doté de branchies, seulement pourrait presque ressembler à une tête humaine, vidée de toute couleur au fond d'une eau vaseuse. Mais la tête avait une queue de poisson - en assez mauvais état, pauvre animal - et même ce qui paraît être deux ou trois pattes frêles, similaires à celles d'un oiseau. Un machin immonde, tout poilu, tout mouillé et tout blanc.
Au moment où Aklatan s'apprête à faire replonger l'intriguant bout de machin, les deux yeux convexes se parent d'une brusque étincelle, tandis que sa gueule, emplie de dents nombreuses dents fines et aigües comme des rapières ou des arêtes, s'ouvre pour brailler de toute la force de sa carcasse informe, tel un nourrisson arraché à l'utérus d'un démon.
Aklatan lâche alors la bête dans un sursaut, engloutissant la repoussante créature au fond de l'eau trouble.

Reprenant fébrilement sa pêche immobile et infructueuse, il se prend à penser, ce qui s'avère de plus en plus rare. Mis à part un nouvel effet intriguant de l'appeau à poisson - qui ne l'est pas moins, cela dit.

"C'est avec une haleine pareille qu'on sait que le poisson n'est pas frais..."


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A la pêche aux gouleugouleugoules...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Troubadours des Plaines ::    Le Village :: La Place Villageoise (rôle)-
Sauter vers: