Les Troubadours des Plaines

Site officiel des Troubadours des Plaines
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fragment du rêve 5 - Marvailh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aklatan
Capitaine des Plaines
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 105
Localisation : Collines de Sous-Voûte-Chêne, la maison à côté de la cascade, où un gnome taille parfois des pierres.

MessageSujet: Fragment du rêve 5 - Marvailh   Sam 8 Mai - 10:24

Il fait bon dans la montagne. Des chemins de terre, et des lacs tranquilles, là derrière les monts. Bien des buissons bruissent, le long des clairières qui s'épanouissent en chants et beaux airs... La terre des vivants.
De son bâton ferme il marche les bois. Loin dans les vallons, il y voit les sources, et les troncs massifs, feuillages en rivière, de lacs en taillis... Loin dans la montagne.
Une cascade chantonne par ici, on peut la trouver à l'angle du dolmen, qui indique la tendre pente à marcher en écartant la chevelure du saule, pour arriver à la clairière tranquille. Au bord du bassin, des fleurs abritent des fés. Si les pétales sont coquettement irisés, c'est que la belle saison est là. De son bâton il approche la source, et soudain à l'autre bord, le flot chantant s'amoindrit, la cascade s'éteint, et l'eau ne coule plus. Il se penche au dessus, regarde miroiter son être dans l'eau claire, contempler le visage d'un passé éloigné, d'un ancien chevalier.
Il glisse son pied dans l'onde, dont le massage frais fait frissonner sa chair, pénètre dans la source, enfin s'y engloutit. Tout au fond du bassin, où la pierre silencieuse devînt sourde à présent, quittée par la voix qui vibrait au sommet, se balance un arbre. Quelques nénuphars tournoient sur ses branches, tandis qu'une faille s'ouvre dans son tronc. Des ses mains il ouvre cette fine trappe, élargit sans mal le vieux bois docile.
Une fois franchie, plus rien n'apparaît. Seule une lumière. Un simple flambeau semblant plus ancien que le tronc qui l'a permit de tailler. Une flamme éternelle, au fond d'un caveau.
Une chambre étroite, vide et poussiéreuse, seulement un flambeau éclairant un rocher, posée au dessus, dans l'angle du mur, le recoin obcsur. Et sur le rocher, un vase. Un calice en terre, sale et craquelé, verre de misère, seul abandonné. Et seul éclairé d'une faible flamme.
Il se traîne jusqu'à lui, dans le silence de la tombe. Dans le vieux calice stagne un breuvage. Noir et rougeoyant, vieux et sirupeux, un peu poussiéreux, liquide immortel. Sur la paroi de la coupe, jusqu'à son rebord, un filet brun et sec, la trace antérieure de l'ancien breuvage, qui aurait coulé, sans tout se vider.
Au bout de la trace, il y a une forme, mariée à l'empreinte, élargie bord du haut du calice. La marque de lèvres, au bout d'un filet, d'écoulement séché.

De son bâton ferme il marche en chemin, revient sur ses pas. De son bâton ferme il guide ses pas, le long des clairières qui s'épanouissent en chants et beaux airs... Sans jamais ne plus, jeter en arrière un dernier regard, de son bâton ferme fuit la lumière, pour qu'il ne s'égare.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fragment du rêve 5 - Marvailh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Fragment littéraire
» Fragment de Mosaïque
» Graphisme Cat Life
» Fragment de mémoire partie 1.1
» [Jour VIII] Le dernier fragment : Retrouvailles à l'aube

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Troubadours des Plaines ::    Le Village :: La Grande Salle (rôle)-
Sauter vers: