Les Troubadours des Plaines

Site officiel des Troubadours des Plaines
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le bonheur : c'est quelque chose...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aklatan
Capitaine des Plaines
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 105
Localisation : Collines de Sous-Voûte-Chêne, la maison à côté de la cascade, où un gnome taille parfois des pierres.

MessageSujet: Le bonheur : c'est quelque chose...   Mar 28 Avr - 20:40

Un reportage de "Pensées et Conscience de Vivre", un peu d'essai sur le bonheur :

Qu'est-ce que le bonheur ?

Le bonheur c'est : quelque chose de précieux, espèce éphémère vivant dans les milieux continentaux, tropicaux, océaniques, tempérés, en gros dans chacun des organismes et pronfondeurs de la conscience des êtres-vivants ; il se nourrit essentiellement de scrupule et de raison.
Son habitat naturel est désormais délocalisé et incertain : il fût ravagé par l'emportement des passions des hommes ainsi que par le développement de la civilisation.
Il vit principalement dans les esprits les plus crédules, et à sa mort son spectre habite les porte-feuilles les plus charnus.
A ce rythme, si la situation ne change pas nous pouvons nous attendre à une pollution des tropiques climatiques ainsi que des systèmes nerveux et moraux, accompagnée d'une forte augmentation de la molécule de malheur (formule chimique : -_-) créant une combustion apparente du bonheur, et une réaction de physico-formo-folie, doublée de psycho-dépravation-mentale de la matière grise (chez les personnes les plus sensibles), réaction communément appelée celle du "rateau" (il faudrait alors lier à cette réaction un concept socio-passionel, qui entre dans un déséquilibre global, pour une dégénérescence des contacts affectifs (propres à une stimulation du muscle cardiaque et parfois phallique, sans trop de précision)), en effet, nous pourrions admettre un rapprochement similaire.

Le dérèglement qui suivrait ce mouvement aurait un impact direct sur l'environnement, car il nous faut observer deux options : les consciences les plus affaiblies tenteront de noyer leur malheur, et tout aussi bien de l'oublier autant que leur bonheur passé ; et quant aux consciences les plus perfides, elles chercheront à combler la combustion de leur bonheur par les recours les plus vils, à savoir une action sur son entourage vivant.
--> Dangers environnementaux.
- Conscience en marge de de ténacité :
1) Fonte des glaciers : selon eux, l'alcool pourrait être dissimulé là aucune vie ne pourrait le consommer, dans la glace. = Dégradation funeste de la banquise à coups de pioche et d'aspirateurs.
2) Pollution des eaux : tout fini dans l'eau. Les organes, les sucs, le sang, et autres substance organiques auront vite fait de rejoindre les courants fluviaux lors de suicides, violents ou non.

- Conscience en marge d'humanité :
1) Dégradation des plantes : Les malheureux sont capables de graver leurs noms encadrés d'un coeur à l'aide d'un... d'un canif ! Sur une petite fleur ou un tronc massif de chêrne, les conséquences seraient gravissimes par rapport aux piverts (qui tomberaient dans la déprime), les fourmis ou autres gendarmes (qui resteraient prisonniers des saillies du bois = disparition d'espèces)
2) Pollution atmosphérique : Les malheureux tenteraient d'assassiner un être vivant de leur entourage, de quelque façon que cela soit, par torture, sacrifice rituel, émission de Mireille Dumas ou concert de Mika, les victimes émettront différents gaz à effet de serre dont les quantités moyennes atteindraient (par court calcul mental, approximatif au mois au cent-millième) sensiblement 94.32225 % mL / litre d'air expiré, dont 79.4821% de Co2, chiffres qui dépasse le maximum d'émission par être-vivant avant l'apocalypse pré-calculée de 2038 (dans le cas ou le monde existerait encore, plusieurs bombes H seront parées à rendre la sentence applicable dans les plus brefs délais (ordre de la dictature de la machine extra-terrestre BF-666, dictateur mondial après la guerre ABC de 2034, Nouvelle Ere du Terminator).
Les dégâts seraient d'autant plus notables en cas d'attaque sur homo sapiens sapiens (qui sont très fréquentes depuis environ 5100 ans), car les économies d 'électricité et de carburant donneraient un tempérament Satellitien aux chiffres...

Depuis plusieurs siècles, le bonheur se voit dans le besoin de chasser d'autres molécules pour subsister, c'est la tumeur néo-psychologique contemporaine, dont les conséquences sont le plus souvent des réactions xénophobiques, aggressives, meurtrières et également sociales, qui mènent à la dissolution chacun des organismes vivants et profondeurs de la conscience, principalement localisés dans les tropiques équatoriaux.
Les bienheureux des régions continentales ont tendance à s'approprier les biens terrestres dans leur totalité pour subvenir à leur bonheur, en anéantissant celui des êtres-vivants de l'équateur. A ce rythme, si la situation n'est toujours pas modifiée, le bonheur risque de disparaître entièrement des régions du sud, et même de subir d'étranges mutations dans les régions du nord, sous forme de spectre de porte-monnaie ou bien de vile molécule. Ces mutations ont toutes les chances de se multiplier à l'intérieur des cellules grises, ce pouvant dérégler le système de réflexion et de raison, pour mener jusqu'à la stupidité et l'inconscience, bête noire suprême du bonheur et de ses formes de vie. Les êtres-vivants continentaux tendraient alors à se rapprocher des malheureux de deuxième catégorie, à laquelle il faudrait certainement créer une catégorie supplémentaire et plus intérieure, afin de suivre la métamorphose globale du bonheur à travers les cellules de son habitat naturel.

Bien que cette étude ressente un réel besoin d'être approfondie et diversifiée, nous pouvons momentanément conclure que le bonheur dans son habitat naturel à tendance à subir les prémices, ainsi que les conséquences - car il s'agit d'un cercle vicieux - de la dépravation naturelle et incontrôlée des êtres vivants majeurs des régions méridioseptentriorientoccidentropicales, l'homo sapiens sapiens, espèce en voie de régression vers la stupidité et l'incohérence mentale, au milieu d'u climat en perdition (mais qui ne baisse pas le regard face à la menace du dictateur Terminator de 2038).

Ce programme se poursuivra certainement dans un projet bulletin.
Voilà il est temps d'éteindre votre ordinateur et de reprendre une activité normale, à ciao bon dimanche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le bonheur : c'est quelque chose...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Envie de taper sur quelque chose
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.
» Dessine-moi... Quelque chose :B
» Un lien c'est quelque chose d'unique, qu'il soit positif ou négatif. Alors, vous en voulez un avec moi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Troubadours des Plaines ::    Le Village :: La Grande Salle (rôle)-
Sauter vers: