Les Troubadours des Plaines

Site officiel des Troubadours des Plaines
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le soir du réveillon : après l'effort de réflexion, le réconfort ... du réveillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aklatan
Capitaine des Plaines
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 105
Localisation : Collines de Sous-Voûte-Chêne, la maison à côté de la cascade, où un gnome taille parfois des pierres.

MessageSujet: Le soir du réveillon : après l'effort de réflexion, le réconfort ... du réveillon   Mer 31 Déc - 17:02

La fête de Gnoël était finie depuis quelques jours, et le village demeurait néanmoins en fête. Certainement parcequ'il s'agissait d'une période hivernale très appréciée qui ne se résume pas à une seule journée, qui fait durer un peu l'esprit "magique" si l'on peut dire.
Aklatan, après s'être brouillé un bon coup pendant dix minutes avec sa vieille citrouille à la balafre, posée sur son armoire, se posa une question. Assis dans la neige gelée qui était tombée la veille, il s'interrogea : pourquoi LES fêteS ? Il voulait bien croire que bien des personnes naquirent, naissent et naîtront toujours masse au mois de décembre plus que les autres mois de l'année, ainsi beaucoup de monde fête des anniversaires avec la fête de Gnoël. Les cons.
Il existait quelque chose que les gens nommaient le "réveillon", pour ainsi parler du "réveillon du nouvel an". C'est une soirée durant laquelle, selon ce qu'on raconte, les personnalités ne fêtent ni un jour mémorable, ni un événement d'émerveillement, ni une date d'anniversaire, ni le nouveau du camembert du coin ; non, ils fêtent l'arrivée de la nouvelle année. Comme ça, parceque le calendrier va repartir au début. C'est pas con : les types qui ont établit le calendrier ont fait en sorte de placer une fête en l'honneur de leur calendrier, pour fêter le fait qu'il ne peut pas aller au delà de douze mois, et que donc, il est obligé de recommencer, si vous vous voyez ce que je veux dire. Moi non plus, c'est carrément stupide.

Un pauvre bougre d'abruti, avec les yeux louchant vînt me poser sa main furtivement sur l'épaule d'Aklatan en passant, pour s'exclamer :
"Je te souhaite une excellente année Axapane ! Bonne santé et réussite !" puis il s'éloigna en titubant. Gueux-du-luth avait bien froid au cul maintenant. Sa tête tourna lorsqu'il se leva, il pût reprendre ses esprits pour poursuivre sa réflexion :
Ah, oui, les "meilleurs voeux de fin d'année". Comme c'est gentil ! Mais pourquoi est-ce qu'on se dit encore ça après tant de temps. Une année, ça va, deux, trois, quatre, et cinq c'est bon, il y a plus besoin d'être sincère puisque ça ne rate jamais, tous les ans, tout le monde répète frénétiquement : "Hé ben, c'était pas une année géniale, avec la mort de machin, la crise ici, le voyage raté, le goût du pain... heureusement qu'on repart pour une nouvelle année !" Laissez-moi rire !!! Ensuite les gens resort-ent leurs sornettes qui ne doivent plus relever maintenant que de la politesse : "Bonne année, bonne santé ! Haha", c'est marrant, mais on dirait que plus souvent on le dira, plus les années seront pourries.
Remarque, qui dit qu'une année est en soi pourrie? Une année est une partie de la vie qui se composent des contraintes habituelles, d'ailleurs je suis certains que les gens se plaignent avant de voir l'an s'achever sans même penser aux contraintes endurées, qui étaient sans doute même moins importantes que les bons moments passés. Ils sont cons tout de même. Toujours à se plaindre, et à espérer un jour meilleur pour se donner de la motivation.
Et d'abord, pourquoi se dit-on que c'est une nouvelle année qui commence ? Que dirait l'hiver, profondément installé, si on lui disait que c'est la grande joie : une ère nouvelle se lève, comme tous les douze mois ? Elle se dirait : Ben on dirait pas, parceque je suis là depuis un bon mois, et ca va pas changer avant deux mois, ils auraient mieux fait de fêter ma venue le mois dernier, là on y aurait vu du changement.
En effet : imaginons un nouvel an en été, qui serait la dernière des quatre saison, dans l'ordre préétabli. Le type qui se dirait qu'une nouvelle année commence verrait les même changement jusqu'en hiver que dans l'autre version.
Il y a un début à tout ? La populace veut que l'on fête chaque nouveau début inscrit dans le calendrier? Je sais ce qui ne va pas ! Personne ne fête le nouvel an, car chacun sait qu'il relèvera des mêmes emmerdes que les gens maudissent le 31 décembre, et pourtant ils ont tort car ils ne pensent quà ces petites intempéries alors que les bons moments sont ce qui furent les plus présents et méritent de jaillir plus que les contraintes passées qui font la vie. Non, ce qu'on fête réellement, c'est la fin de l'année, pas le début.

Aklatan alla faire un tour à la taverne. Il était assez déçu de ne pas avoir croisé les Troubadours aujourd'hui, il aurait apprécie leur compagnie en cette froide journée où tout le monde prépare à manger et des décorations dans le village des Hautes-Plaines. C'en était pas pour autant qu'il allait maudir cette absence contraignante le soir-même et le reprocher à cette année, qui n'était pas si terrible que ça, finalement. Il trouva alors un très bon réconfort par rapport à l'idée qu'il se faisait du réveillon annuel, le tavernier lui proposa, nettoyant un verre avec un torchon humide :
"Vous voulez le bonus "Houx du cycle lunaire" avec votre cidre de pays ? C'est une côtelette de sanglier aux fruits confis, accompagnés de houx et d'hydromel de fête en cadeau. La prime du nouvel an !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le soir du réveillon : après l'effort de réflexion, le réconfort ... du réveillon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort le reconfort...ou pas? ( Abdel, Samia et BOhe
» Après l'effort, le reconfort. { PV Alekseï } TERMINÉ
» Après l'effort, le réconfort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Troubadours des Plaines ::    Le Village :: Le Foyer (hors rôle)-
Sauter vers: